Voilà déjà quelques années qu’on a arrêté d’évaluer le succès commercial d’un artiste en fonction des simples ventes de disques. Depuis l’arrivée d’un nouveau mode de consommation et l’avènement des plateformes de streaming et de téléchargement légal, le CD n’a fait que (progressivement) s’effondrer, laissant Internet et toute la famille des Spotify, Apple Music et autres Deezer, leaders incontestés du marché de la musique.

Pourtant, il semblerait que certains prennent encore plaisir à faire état des ventes dites « physiques ». C’est le cas du réputé magazine Billboard, qui annonçait ce mardi, le grand vainqueur de 2016 : Mozart. Avec un total de 1,25 millions de disques vendus, le compositeur écrase littéralement Justin Bieber, Kanye West, Beyonce ou encore Drake et Rihanna, respectivement artiste masculin et artiste féminine les plus streamés de l’année.

rihanna-drake-photo-3

Il est de notoriété publique de penser que la musique de certains artistes, selon leur public, aurait tendance à être consommée via les lecteurs CD, plutôt que le web. Pour le plaisir, mais aussi dans la caricature, disons que si Herbert Léonard (chanteur français, 71 ans, actif depuis 1966) venait à sortir un nouvel opus en 2017, il vendrait certainement plus de disques que de gens n’achèteraient son album sur l’Apple Store. A l’inverse, si Lil Yachty (rappeur américain, 19 ans, actif depuis 2015) nous gratifiait prochainement de son premier LP, pas sûr que la majorité des fans passe à la Fnac. Du moins, pas avant d’être allée sur Youtube.

herbert

Herbert Léonard VS Lil Yachty

En poussant cette logique à l’extrême, on pourrait donc en conclure que les fans de l’époque, âgés aujourd’hui de 250 ans donc, n’aient jamais entendu parler d’Internet. Puisque évidemment personne n’a réussi à dépasser les 122 printemps, la raison est tout autre.  Le 28 octobre dernier, à l’occasion du 225ème anniversaire de la disparition du grand Wolfgang Amadeus, le géant Universal a sorti la collection Mozart 225 , un coffret (hyper) exhaustif reprenant la totalité de l’oeuvre du compositeur et plus encore. « Attends, donc en 5 semaines, plus d’un million de personnes ont acheté un coffret à 460 euros ? » Eh bien non ! En fait, si Mozart domine le game, c’est parce que dans cette jolie boîte on retrouve 200 CD. Donc pour chaque achat du coffret, ce sont autant d’unités qui sont comptabilisées dans les ventes. On est dans la logique du « 1 double album = 2 disques. »

"Mozart 225", le coffret ultime et exhaustif.

« Mozart 225 », le coffret ultime et exhaustif.

En conséquence, et contrairement à ce que pourrait laisser croire une telle nouvelle, environ 6 milles acheteurs sont entrés en possession de ce Mozart 225. Bien qu’il soit important de relativiser ces 1,25 millions de galettes vendues, cela n’enlève rien à l’Histoire. Force est de constater que le répertoire du compositeur s’élève à 626 oeuvres, qui pourraient, la preuve, être potentiellement dispatchées sur un total de 200 albums.

 

 

DÉCOUVREZ D'AUTRES RECETTES

Pandora : Une campagne silencieuse qui fait du bru... Pour sa première prise de parole, Pandora, un des acteurs secondaires du marché du streaming choisis un axe stratégique étonnant et intéréssant. Ça mé...
Sprite met 2Pac à l’honneur avec sa campagne... Aujourd'hui, Sprite revient avec la deuxième édition de sa campagne "Obey Your Verse". Après avoir immortalisé sur son packaging des punchlines de Dra...
Twitter injecte 70 millions dans SoundCloud Un moment attendu dans le rachat pur et simple de la plateforme berlinoise, Twitter a finalement choisit d’investir  et de mettre le paquet, un bon pa...
Apple Music et le marché du streaming musical Apple lance demain "Apple Music" et Foodzik s'est demandé ce que cette application changera dans le secteur du streaming musical. Bien que le proje...