Frank Zappa c’est à peine 30 ans de carrière pour une bonne soixantaine d’albums et une petite quarantaine de sorties posthumes… et ce n’est pas fini. Véritable symbole de la contre-culture Freak de la fin des années 60, Zappa a multiplié les allers-retours entres pop songs parodiques, jazz, rock et musique contemporaine. Le compositeur moustachu a laissé derrière lui une oeuvre conséquente à mi-chemin entre culture populaire et savante, pas toujours facile d’accès, mais variée et assez unique.

L’héritage de Zappa

Gail & Frank Zappa ©wahingtonpost.com

Gail & Frank Zappa ©washingtonpost.com

Lorsqu’il meurt des suites d’un cancer en 1993, son épouse, Gail, met en place le Zappa Family Trust, une organisation détenant tous les droits sur la musique et l’image commerciale de Zappa. Pendant ses 22 années à la tête de la fiducie familiale, elle supervise la commercialisation de l’oeuvre posthume de son défunt mari et se montre particulièrement inflexible lorsqu’il s’agit de préserver son « intégrité musicale ». Depuis sa mort en octobre dernier, c’est Ahmet, le troisème de la fraterie Zappa, qui a pris les rênes du Family Trust et est devenu par conséquent gardien du Vault, véritable chambre forte où sont entreposés tous les enregistrements, publiés et non publiés, du papa.

Dernière en date, la sortie (hyper attendue) du DVD Roxy: The Movie a ravi les fans qui ont enfin pu voir les images d’une triple soirée live, immortalisée 40 ans plus tôt sur l’incontournable Roxy & Elsewhere

 Save the Vault, Tell the Story.

« Frank Zappa est l’une des figures les plus étranges, étonnantes et influentes de notre ère, mais son histoire définitive n’a jamais été racontée », voici les mots de Alex Winter, le cinéaste qui s’est donné pour mission de réaliser THE documentaire sur Frank Zappa. A ce titre, Winter a obtenu, et c’est une première, un accès illimité au Vault, ainsi que la bénédiction des ayants droit. Afin de restaurer, préserver, cataloguer et numériser cette mine d’or d’archives sonores et visuelles le réalisateur a lancé un appel aux dons qu’il justifie ci-dessous.

Il ne reste désormais que quelques jours pour soutenir le projet. En tout cas, si un tel documentaire vient à voir le jour, il deviendra probablement une référence pour les fans. Aussi, il pourrait constituer une entrée en matière authentique, permettant aux novices de découvrir le personnage sous toutes ses casquettes: compositeur, guitariste, chanteur, parolier politiquement incorrect, businessman, satiriste, commentateur social ou encore chef d’orchestre. Après la présentation lors de la dernière édition du Sundance d’un autre documentaire, Eat That Question, Frank Zappa in His Own Words , on peut vous assurer que Zappa n’a pas fini de nous surprendre. En attendant, on vous laisse avec un petit conseil zappaïen: Don’t Eat the Yellow Snow !

DÉCOUVREZ D'AUTRES RECETTES

Les styles vestimentaires les plus emblématiques d... Foodzik vous fait découvrir les réalisations en flat design de l'artiste britannique Dan Sherratt. L'artiste nous propose un voyage à travers les styl...
Les festivals de cinéma de Deauville et Toronto r... Alors qu’on vous parlait il y a quelques temps de l’hommage rendu à Syd Barrett durant le festival du Film de Cambridge, c’est maintenant au tour de t...
Oasis : Un documentaire sur le groupe en préparati... Après la mode des biopics, la mode des suites interminables et récemment celle des préquels à tout-va, 2015 est surement l’année des documentaires sur...
QWEST TV : la VOD dédiée au jazz… et plus encore !... Entrepreneur, ex-responsable du jazz sur la châine Mezzo, Reza Ackbaraly est également le programmateur de plusieurs scènes, avec un goût prononcé pou...