Au regard des derniers titres qui cartonnent il semblerait bien que les titres de chansons soient devenus de réels slogans publicitaires. De vraies punchlines ou promesses de vente se résumant à un seul mot. Analyse.

MOT POUR MOT, ARGENT POUR ARGENT

titres-chansons-devenus-slogans-publicitaires

Qu’est-ce qu’ont en commun  «Happy» de Pharrell Williams, «Chandelier» de Sia, «Hello» d’Adele, ou «Work» de Rihanna ?  Ces titres de chanson ne tiennent qu’en un seul mot.

Loin d’être une formulation par pure fainéantise, ces titres traduisent une réelle promesse sur un univers qui sera abordé ensuite par la chanson de l’artiste. Plus direct, plus mémorisable, ce titre devient donc un teasing avant l’écoute.

Vous voyez le raccourci ?

Selon une analyse de Priceonomics sur le classement Billboard, il y a 75% plus de chances qu’un titre en un seul mot figure aujourd’hui dans ce classement comparé aux années 1960.

Cela est sans doute du au boom de la musique dite « Pop » qui est de plus en plus industrialisée et se préfère avec des titres courts et efficaces, comme des slogans.

Ça rentre dans la tête, on clic et on achète.

Pourtant, les titres en un seul mot ne datent pas d’hier, à l’exemple «Summertime» de Billie Holliday, ou «Tangerine» de Jimmy Dorsey, mais ce qui était rare et cher au début du XXe siècle est devenu pauvre et fréquent le siècle suivant.

LA FAUTE À INTERNET ?

titres-chansons-devenus-slogans-publicitaires

Dans les années 1990, les ventes d’albums constituaient 90% des recettes de l’industrie musicale. Depuis l’émergence d’internet, ce pourcentage est en chute libre a laissant place aux téléchargements légaux et au streaming. D’où la nécessité pour l’industrie musicale de s’assurer du succès commercial avec des titres mémorisables, et d’autant plus si le titre est répété plusieurs fois au cours de la chanson.

« La dernière chose que l’industrie souhaiterait, c’est que vous aimiez une chanson sans pouvoir vous souvenir de son titre une fois arrivé sur un site de streaming ou de téléchargement légal. Et c’est plus dur d’oublier “Hello” ou “Happy” quand Adele et Pharrell le répète tout au long de sa chanson » analyse Priceonomics.

Aujourd’hui, un titre en un seul mot à 30% de plus de chances d’attirer l’attention et d’être recherché sur les moteurs de recherches ou une plateforme streaming. Une tendance irréfutable mais qui a ses limites. On peut ainsi imaginer plusieurs titres de chansons ayant le même titre créant ainsi la confusion entre les artistes. La simplicité a ses limites.

DÉCOUVREZ D'AUTRES RECETTES

ITW Sophian Fanen – « Voir Facebook racheter... Hello Sophian C’est un plaisir et un honneur pour nous de te poser ces quelques questions sur ton livre « Boulevard du Stream » (à gagner ici). Il no...
Les vinyles écrasent tout sur leur passage Le vinyle fête ses 60 ans et force est de constater qu'il n'a jamais été autant en vogue et ce, partout autour du globe : Des pics de ventes inég...
Le streaming musical prend le dessus sur les vidéo... Changement de tendance radical pour l’industrie musicale, qui connait une crise depuis la baisse importante des dernières années sur l’achat de musiqu...
Twitter injecte 70 millions dans SoundCloud Un moment attendu dans le rachat pur et simple de la plateforme berlinoise, Twitter a finalement choisit d’investir  et de mettre le paquet, un bon pa...