Celui qui est en phase de devenir le rappeur le plus visionnaire de son époque vient de nous livrer son dernier bébé Magna Carta… Holly Grail.

L’annonce et la sortie de son album relève d’un cas d’école à la Daft Punk. Innovations et stratégies marketing : le prince défini de nouvelles règles dans le rap game.

Leçon 1 : Surprendre tu apprendras

Un artiste qui se vend mieux que certaines marques, le cas est assez rare pour qu’on le souligne. Pour défendre son nouvel opus le rappeur n’a respecté aucun code classique de lancement d’album. Zéro single en radio, pas d’interview, pas de clip, une stratégie qui contraste totalement avec ses précédents albums.

L’artiste se fait tranquillement désirer et prend la parole lorsqu’il le souhaite.

Seule prise de parole : Un film de 3 minutes diffusé à la mi-temps d’une des finales de match de NBA. Un buzz monstrueux va alors naitre.

On y retrouve Jay-Z en donneur de leçon et terminer sa vidéo par : « Il faut inventer de nouvelles règles ». Quelques secondes plus tard, un autre film annonce un partenariat inédit avec SAMSUNG GALAXY.

L’opération : Les détenteurs d’un Samsung Galaxy ont accès en exclusivité à l’album de Jay-Z 5 jours avant sa sortie via une application gratuite.

Résultat : 1 million de téléchargement vendus. L’album est disque de platine avant même sa sortie officielle. Une première.

Coût : 20 millions de dollars pour Samsung selon le Wall Street Journal.

Moralité : Prendre des risques et inventer de nouvelles règles.

Leçon 2 : Communiquant tu seras

Le 8 juillet, Jay-Z décrasse son compte Twitter.

Très rare sur le réseau social, le rappeur a pris la parole durant toute une journée pour répondre à ses fans sur différents sujets avec le hashtag spécial #MCHG.

Hashtag qui s’est classé directement numéro 2 des Trending Topics ce jour-ci.

On le découvre ainsi sous une nouvelle facette du rappeur que l’on ne connaissait pas encore. Plus proche que jamais des ses fans, il leur raconte des anecdotes, engage des  discussions et réagi aussi bien aux compliments qu’aux critiques.

Moralité : Spontanéité et sincérité sur les réseaux sociaux.

Loin des tweets sponsorisés, avec habilité les marques peuvent également nous faire vibrer si elles savent être naturelles et spontanées.

Leçon 3 : Endurant tu seras

Continuant sa stratégie de lancement hors-norme, Jay-Z a réalisé une performance incroyable le 10 juillet en interprétant le titre « Picasso Baby » pendant 6 heures a capella dans une galerie d’art. Encore une fois une énorme prise de risque pour le rappeur.

Moralité : Savoir se mettre en danger pour se rapprocher de son public.

Finalement la marque Jay-Z s’est vendue mieux que personne car elle a exactement saisie les nouveaux enjeux du brand content.

Les multiples échanges entre le rappeur et son public ont réussis à bâtir une relation émotionnelle où un consommateur a le sentiment d’être diverti sans sentir aucune pression commerciale.

DÉCOUVREZ D'AUTRES RECETTES

Les titres de chansons sont-ils devenus des slogan... Au regard des derniers titres qui cartonnent il semblerait bien que les titres de chansons soient devenus de réels slogans publicitaires. De vraies pu...
Foodzik à la recherche de plumes ! Mise en bouche. Voilà maintenant plus de 2 ans que Foodzik publie ces recettes musicales jours après jours avec toujours pour ingrédients de base :...
Care Of Editions : La maison de disque qui vous pa... 2014 sera certainement l’année des stratégies marketing les plus farfelues. Elles sont bien belles les stratégies de Beyonce,  Jay-Z ou celle de Ra...
Mercedes, Tom Ford, Rolex : Focus sur le name drop... C'est bien connu Jay Z est un parfait businessman. Il a vendu et promu son dernier album comme n'importe qui en associant tendance, innovation et créa...